Discover PlayDecide. Download games, prepare, play. GET STARTED

Vies numériques

Choose your language

PlayDecide games may be available in multiple languages

Play the game

Download, prepare, discuss & collect results.

SIGN INRegister

Ce jeu de rôle porte sur les vies numériques des jeunes et sur la nature et la qualité de leurs expériences en ligne. Il sera lancé lors du Safer Internet Day (SID) le 8 février 2011.

C'est le second jeu de rôle de l'initiative Pan-EU Youth visant à amener les jeunes à s'exprimer sur des questions de citoyenneté les concernant et à influencer des thématiques touchant leurs vies.

Author / translator Insafe

Ce jeu de rôle porte sur les vies numériques des jeunes et sur la nature et la qualité de leurs expériences en ligne. Il sera lancé lors du Safer Internet Day (SID) le 8 février 2011.

C'est le second jeu de rôle de l'initiative Pan-EU Youth visant à amener les jeunes à s'exprimer sur des questions de citoyenneté les concernant et à influencer des thématiques touchant leurs vies.

Hormis l'enseignement et la prise de conscience qu'auront générés les débats suscités par les cartes PlayDecide, l'objectif de chaque jeu de rôle Pan-EU Youth est d'amener les jeunes à développer des résolutions qui seront présentées au Parlement européen à la fin du projet.

Created 16 March 2011
Last edited 19 September 2018
Topics Education, Risks & security, Technology
Original English

Policy positions

Policy position 1

Pour ce jeu de rôles, les participants sont invités à créer leurs propres prises de position politique et à décider laquelle ils soutiendraient, laquelle ils trouveraient acceptable, laquelle ils ne trouveraient pas acceptable et laquelle susciterait leur abstention.

Par exemple : l'accès à tous les sites de réseaux sociaux devrait être autorisé à l'école de manière à ce que les enfants puissent apprendre à gérer les risques.

Story cards

Thumbnail

J’essaye de le raisonner, mais c’est comme si je parlais à un mur. Il ne m’entend même pas. Il ne fait que grogner et dire « ça va », alors qu’il est en train de parler à son meilleur pote sur Skype, de chatter avec une fille de l’école et de consulter ses SMS en même temps. Il m’ignore la plupart du temps et je finis par craquer. Je me transforme alors en l’une de ces mères enquiquinantes que personne n’aime. À son âge, j’allais à l’école, je rentrais à la maison, je faisais mes devoirs, et si j’avais du temps libre, je passais du temps avec mes amis dans le parc des patineurs. Si je n’étais pas rentrée avant 22h, je pouvais dire au revoir à mon argent de poche de la semaine. Je n’aurai pas osé répondre à mon père ou l’ignorer. Et c’était chouette, nous passions la plupart de notre temps libre à l’extérieur, et non pas devant ces écrans d’ordinateurs qui abîment les yeux !

Récit de Claire
Thumbnail

Bien sûr que je suis au courant de tout ce qui se passe. Je veux dire, comment faire autrement avec tout ce qui court dehors ? Ma fille a 14 ans, je l’ai donc autorisée à avoir un profil sur Facebook parce que tous ses amis en ont un… stupide et inutile à mon avis, mais bon, il faut vivre avec son temps. J’ai aussi un profil, je lui ai demandé de m’accepter comme ami et je connais chacun des contacts de sa liste. Elle ne peut surfer sur Internet qu’une heure par jour et après qu’elle a utilisé l’ordinateur, je vérifie les pages Web qu’elle a consultées. Je pense à installer un logiciel espion qui me permettra d’enregistrer ses mots de passe. Avec tous ces logiciels de discussion en ligne, MSN, Yahoo Messenger, chat Facebook, on ne peut jamais savoir avec qui nos enfants vont se retrouver à discuter.

Récit de Damien
Thumbnail

Personne ne me parle à l’école, mais ça m’est égal. Je passe beaucoup de temps à surfer sur Internet, sur ce forum consacré à l’écriture des codes HTML et CC+. J’aime vraiment ça et je reçois plein de supers conseils de personnes plus âgées sur le forum. La plupart d’entre eux ne savent même pas que j’ai 15 ans et ils me traitent comme l’un d’entre eux. Je les ai même aidés à résoudre plusieurs bugs et ils m’ont remercié. C’était vraiment chouette de se sentir apprécié.

Récit de Thomas
Thumbnail

Je suis vraiment énervée en ce moment. J’avais un tas d’amis et je recevais plein de « J’aime » et de commentaires. Les garçons de mon école surtout donnaient des « J’aime » à mes photos, plus souvent qu’à celles des autres filles de ma classe. Je le sais parce que je regardais aussi leurs profils. Mais quelqu’un a dû me dénoncer parce que j’ai découvert que mon compte n’était plus actif. Je ne comprends pas cette règle stupide. La plupart des mes copains de classe ont 13 ans, mais moi je les aurai dans quelques mois. C’est pas comme si je faisais quelque chose de mal. Et maintenant je dois recréer un profil et ajouter mes 500 amis une nouvelle fois. Depuis que mon compte a été désactivé, j’ai l’impression que mes copains ne s’intéressent plus à moi et qu’ils ne m’aiment plus autant qu’avant.

Récit de Daniela
Thumbnail

J’adore mon portable car l’appareil photo intégré est génial ! Dès que quelque chose d’intéressant arrive, où que je sois, je saute sur l’occasion pour prendre une photo et la partager sur Facebook. Lundi dernier, on a fait une excursion avec ma classe et en descendant du bus à l’arrivée, Fabian a glissé. J’ai rapidement sorti mon appareil pour le prendre en photo mais quand je l’ai mise sur Facebook, personne de ma classe n’a « aimé » à part Fabian. Et même si je les ai tous identifiés dessus, personne n’a posté de commentaire. Peut-être qu’ils n’aiment plus mes photos ou qu’ils sont tout simplement jaloux de mon téléphone et de ma popularité. À partir de maintenant, je n’ « aimerai » plus rien de ce que mes copains de classe mettront sur Facebook, à l’exception de Fabian bien sûr.

Récit de Sofia
Thumbnail

Je suis l’une des Superstars sur Stardoll. Je possède la dernière collection et j’ai aussi demandé à ma mère de m’acheter l’une des collections de haute couture disponible pendant seulement un mois. J’ai aussi mon propre StarBazaar où je vends les vêtements que j’aime plus. Je vends tout ce qui est vieux de plus d’un mois et je continue à ajouter des marques de célébrités dans ma garde-robe. C’est grâce à ça que je continue à avoir la plus belle MeDoll ! Je traîne surtout dans les clubs Twilight et Harry Potter, mais aussi dans le club Rich and Hot. Ma mère pense que je passe trop de temps sur ce site, mais si j’insiste suffisamment et que je boude un peu, elle finit par m’acheter tout ce que je veux!

Récit de Marie
Thumbnail

Il y a ce garçon dans mon école, le genre calme et discret, il est souvent seul pendant les récrés. Mais il y a quelques semaines, Chad, le capitaine de l’équipe de football, et d’autres de sa bande ont commencé à le provoquer. Ils ont même créé un site où ils ont publié des photos de lui déformées pour se moquer et l’humilier. Mais maintenant ça va être pire : j’ai lu un commentaire où l’un des gars a proposé de l’attraper dans la cour de récré, de le couvrir de ketchup et de moutarde, de le prendre en photo et de mettre les photos sur le site. L’idée, c’est de faire de lui « un des leurs» vu que le rouge et le jaune sont les couleurs de l’équipe. Je sais vraiment pas ce que je dois faire. J’ai peur qu’ils s’en prennent à moi si je dis ou fais quelque chose. Je suis pas vraiment populaire non plus...

Récit de Mathew
Thumbnail

Ils pensent qu’on est des dinosaures, qu’on ne sait pas comment utiliser Internet et ils n’arrêtent pas de pomper sur Wikipédia pour leurs rédactions. Bien que je reconnaisse son utilité et son côté pratique, Wikipédia n’est pas fait pour tricher en faisant ses devoirs. C’est un outil génial pour améliorer ses connaissances et obtenir des informations, mais s’en servir de cette façon est tout à fait contre-productif. Ils ne réfléchissent plus, ne traitent plus les faits et les informations. Ils ne font que tout recopier, et parfois même les fautes d’orthographe.

Récit de David
Thumbnail

J’enseigne l’informatique au lycée et certains de mes élèves m’ont invitée à être leur amie sur Facebook. L’un d’entre eux, plutôt futé mais pas particulièrement sérieux, a été très négligent avec ses paramètres de confidentialité. Hier, j’ai remarqué qu’il a rejoint un groupe intitulé « Légaliser la marijuana ». Même si je n’ai pas de preuve concrète, je ne peux pas m’empêcher de me demander s’il en consomme. Je ne suis pas sûre de ce que je suis censée faire de cette information. Je devrais peut-être en parler à ses parents parce que si j’avais un fils de 16 ans, je voudrais être au courant s’il lui arrivait de prendre de la drogue. Ou peut-être que je me fais des idées et que je devrais garder ça pour moi.

Récit de Charlotte

INFO CARDSISSUE CARDS

Ma première connexion à Internet

Y a-t-il un âge idéal pour commencer à utiliser Internet?

Popularité en ligne

Vous êtes quelqu’un si vous avez beaucoup d’amis sur Facebook. Êtes-vous d’accord?

Identifier ou ne pas identifier, telle est la question

Parfois, l’identification des uns et des autres sur une photo, ou une vidéo, peut se révéler amusante pour vous, mais moins drôle pour eux. Donnez des exemples de situations où une telle identification peut se révéler peu amusante.

Est-ce que Google brise la magie?

« En cherchant tout sur Google, nous perdons une valeur importante : celle du mystère ». Êtes-vous d’accord ou non avec l’idée que l’omniprésence de l’information a fait perdre à la génération Internet la capacité à s’émerveiller et la joie de découvrir?

Chacun pour soi?

Un de vos camarades reçoit des commentaires blessants et fait l’objet de rumeurs sur Internet. Est-ce sa responsabilité de se défendre et de réagir ?

Les médias sociaux encouragent-ils la duplicité?

On dit que les jeunes utilisent les médias sociaux pour tromper et dissimuler au lieu d’être honnête et d’afficher ouvertement leur identité réelle. A débattre.

La pratique de collectionner des amis en ligne

Trois quart des amis sur votre profil sont des personnes que vous connaissez à peine. Où est l’intérêt? A débattre.

Trop jeune pour MySpace?

Est-ce une bonne chose que d’imposer une limite d’âge pour pouvoir s’inscrire à des sites de réseaux sociaux ?

Les jeunes et la pornographie

Il est faux de croire que regarder des vidéos à caractère pornographique sur Internet empêcherait les jeunes de devenir des adultes équilibrés et responsables. Êtes-vous de cet avis?

Jeux multi-joueurs et sociabilité

Dans quelle mesure pensez-vous que les jeux en ligne multi-joueurs permettent d’acquérir des compétences sociales ? Pensez-vous que cela vaut autant pour les garçons que pour les filles ?

Internet est-il une vaste perte de temps?

Les adultes se plaignent souvent du temps considérable que passent les enfants sur Internet. Y a-t-il des activités en ligne que vous considérez personnellement comme étant une perte de temps ?

Les parents sur Facebook : souhaitable ou cauchemardesque?

À votre avis, la présence des parents sur les sites de réseaux sociaux est-elle une bonne chose ?

Réputation en ligne : jusqu’où peut-elle être compromise?

Il suffit parfois d’un clic pour ternir une réputation. Donnez des exemples de situations où cela peut se produire.

Mondes virtuels et avatars

« Je peux comprendre que les enfants ressentent le besoin de se faire passer pour quelqu’un d’autre et qu’ils s’inventent de merveilleux avatars, mais pour les adolescents, je trouve cela un peu enfantin. » Êtes-vous de cet avis ?

Pour ou contre la censure?

YouTube et Facebook devraient cesser de censurer la pornographie. Vive la liberté d’expression ! A débattre.

Je t’ «aime», est-ce que tu m’ «aimes»?

Dans quelle mesure est-il important d’être « aimé » sur des sites de réseaux sociaux?

L’influence des sites de réseaux sociaux

« Les sites de réseaux sociaux ont plus de chance d’avoir un impact fort concernant la défense de causes sociales et environnementales que quelque décision que ce soit prise par Obama ou Sarkozy». Êtes-vous d’accord ?

Le mode multitâche de l’utilisation des médias est-il efficace?

« Le mode multitâche n’est pas efficace. On ne peut se concentrer correctement que sur une chose à la fois. » A débattre.

Informations « fast-food »

La disponibilité accrue d’informations aurait rendu la génération Internet plus paresseuse et, par conséquent, moins apte à traiter des informations. Les individus ne seraient plus en mesure de penser par eux-mêmes. Êtes-vous de cet avis ?

Caché derrière l’écran?

Est-il lâche de dire certaines choses sur Internet que l’on n’aurait jamais eu le courage de dire à quelqu’un en face?

Vivons-nous dans une bulle numérique?

« Les gens ne se sont jamais sentis aussi seuls qu’à l’ère actuelle du numérique ». A débattre.

Internet, grand facteur d’égalisation?

Pensez-vous qu’Internet encourage l’intégration ou l’exclusion? Expliquez.

Interdire les médias sociaux à l’école

L’interdiction de l’accès à des sites de réseaux sociaux à l’école est-elle une bonne approche?

Que vaut Wikipédia?

« Wikipédia est la source d’informations sur Internet la plus riche et la moins fiable». A débattre.

Le grand succès du partage de vidéos

Certaines vidéos diffusées sur YouTube sont visionnées des millions de fois. Quel est, à votre avis, le secret du succès de ces vidéos ?

Le bon vieux temps

Les parents disent souvent que la vie était mieux avant l’avènement d’Internet. Qu’en pensez-vous ?

Quelle est la meilleure manière d’assurer la sécurité en ligne des jeunes?

Écarter tous les risques ou apprendre aux enfants comment gérer les risques sur Internet: quelle est, à votre avis, l’approche parentale la plus responsable ?

Les enfants se connectent à Internet de plus en plus tôt

Les enfants se connectent à Internet de plus en plus jeune. En moyenne, les jeunes âgés de 9 à 16 ans se connectent pour la première fois vers l’âge de 9 ans, les plus jeunes disant s’être connectés à 7, et les plus âgés à 11 ans. La tendance est de commencer à surfer sur Internet à un âge plus précoce dans les pays scandinaves que dans les pays méditerranéens.

Combien d’amis en ligne les jeunes ont-ils?

Malgré la croyance populaire selon laquelle les jeunes ont des centaines de contacts en ligne, le rapport d’EU Kids Online révèle que seuls environ 10% déclarent avoir plus de 300 contacts sur leur profil de réseau social. Selon le rapport, 50% des jeunes ont moins de 50 amis et environ 25% en ont moins de 10. Les enfants plus jeunes ont tendance à avoir moins de contacts que les adolescents.

Paramètres de confidentialité sur les sites de réseaux sociaux

Tous les sites de réseaux sociaux autorisent les utilisateurs à modifier leurs paramètres de confidentialité, ce qui signifie que les jeunes sont en mesure de contrôler la visibilité de leurs informations et de déterminer qui peut les voir. La plupart ont compris que ce n’est pas une bonne idée d’indiquer leur adresse ou leur numéro de téléphone sur leur profil : seul un adolescent sur sept déclare avoir mis de telles informations en ligne.

La valeur de l’information

Nous sommes constamment au courant de la vie de nos amis via des messages instantanés ou Twitter qui n’appellent pas nécessairement de réponse et toute information - ou presque - est facilement accessible en ligne. L’accès à l’information, rare autrefois, est aujourd’hui à la portée de tous à un coût minimal et à moindre effort.

Cyberharcèlement : jusqu’où cela va-t-il?

Les dernières études sur le cyberharcèlement démontrent que seul un adolescent sur 20 dit avoir reçu des messages méchants ou blessants sur Internet ; plus rares encore sont ceux ayant envoyé ce type de messages. Deux tiers des adolescents ayant reçu des messages de harcèlement ont été très affectés, en particulier les jeunes enfants.

L’identité en ligne des jeunes

En Europe, 50 % des adolescents âgés de 11 à 16 ans disent qu’il leur est plus facile d’être eux-mêmes sur Internet qu’en face à face avec les gens. Toutefois, seul un sur six avoue avoir prétendu être en ligne une personne différente de ce qu’il/elle est dans la réalité.

Qui sont les amis en ligne des jeunes?

Un quart des adolescents disent avoir des contacts avec des personnes qu’ils ont rencontrées sur Internet (sans utiliser aucun autre moyen de communication). Cela est d’autant plus vrai lorsqu’ils sont plus âgés. Cependant, près de 90% des jeunes communiquent sur Internet avec des gens qu’ils connaissent déjà en personne dans la vraie vie.

La limite d’âge dans les médias sociaux

Il est fréquent que les jeunes mentent à propos de leur âge pour pouvoir avoir un profil sur un réseau social. Un adolescent sur six aurait donné des informations inexactes à propos de son âge et on peut supposer que les jeunes prétendent généralement être plus âgés plutôt que plus jeunes.

Troublés par la pornographie?

Une étude récente portant sur des jeunes âgés de 9 à 16 ans a révélé qu’un adolescent sur sept a vu, au cours des douze derniers mois, des images en ligne à caractère « visiblement sexuel, montrant par exemple des personnes nues ou en train de faire l’amour ». Parmi eux, un tiers ont trouvé cette expérience dérangeante et un sur six a été assez, voire très bouleversé par ce qu’il a vu.

Faire des contacts par le biais du jeu

Bien qu’il ait été prouvé que les mondes virtuels et les jeux en ligne soient des moyens importants d’élargir son cercle social, jouer en ligne reste une activité principalement masculine. Plus de 25% des adolescents ont recours aux univers virtuels, aux jeux et espaces de discussion en ligne pour communiquer avec des personnes qu’ils ne fréquentent pas dans le « monde réel ». Une grande majorité d’entre eux sont des garçons.

Les activités en ligne des jeunes

Les jeunes ont sur Internet toute une série d’activités potentiellement bénéfiques. L’activité en ligne la plus fréquente est l’utilisation d’Internet pour les devoirs (85%. Parmi d’autres activités fréquemment citées, on trouve le jeu, le fait de regarder des clips vidéo et de communiquer via messagerie instantanée. Peu d’entre eux mettent en ligne des images ou des messages, utilisent une webcam, des sites de partage ou encore des blogs.

La présence des parents sur Internet

Deux tiers des jeunes pensent que leurs parents en savent beaucoup ou trop sur leur utilisation d’Internet. Plus de 50% des adolescents pensent que l’ingérence des parents dans leurs activités en ligne limite leur utilisation d’Internet.

Profils en ligne : publics, privés ou partiellement privés?

Le rapport d’EU Kids Online révèle qu’environ 60% des jeunes âgés de 9 à 16 ans possèdent un profil sur un site de réseau social et que la probabilité d’en avoir un augmente avec l’âge. Les jeunes sont conscients de l’importance de protéger leurs données personnelles en ligne : près de la moitié d’entre eux ont un profil privé que seuls leurs amis peuvent voir. Seuls 25% des jeunes possèdent un profil public auquel tout le monde a accès.

Le phénomène GoSupermodel

GoSupermodel et Stardoll sont des jeux en ligne en vogue fondés sur le concept de la poupée mannequin, où les utilisateurs (principalement des petites filles) peuvent habiller des avatars de poupée ou changer leur maquillage et leur corps. Les utilisateurs peuvent également participer à des activités interactives et sociales en fonction du type de compte qu’ils possèdent (gratuit ou payant).

PEGI en bref

Le Pan European Game Information (PEGI) est un système de classification par tranche d’âge élaboré dans le but d’aider les parents à choisir des jeux vidéo adaptés à l’âge de leurs enfants. Bien que 50% des jeux soient adaptés à des utilisateurs de tout âge, un grand nombre de jeux ne conviennent pas à des jeunes. Le système PEGI est utilisé partout en Europe grâce à son approche harmonisée de classification par tranche d’âge.

De l’importance d’être «aimé»

Selon certains chercheurs, cliquer sur le bouton “J’aime” sur un site de réseau social serait l’équivalent d’une poignée de main numérique. Les commentaires et les clics sur le bouton “J’aime” seraient une forme de monnaie sociale permettant d’entretenir une relation. De même, le fait de recevoir ou d’envoyer des commentaires serait une forme de reconnaissance et d’assistance mutuelle.

Qu’est-ce que la société civile numérique?

Les outils disponibles sur Internet permettent aux internautes de s’informer et de s’engager sur des causes et des mouvements qu’ils soutiennent. Des campagnes sur les droits de l’homme aux problèmes de droit civil, les gens peuvent mettre à profit l’influence des communautés en ligne pour lancer et organiser des actions collectives dans la vie réelle. La récente Révolution de jasmin en Tunisie en est un excellent exemple.

Débat sur le mode multitâche de l’utilisation des médias

Il existe actuellement un débat sur la valeur réelle du mode multitâche. Certains affirment que l’utilisation simultanée de plusieurs médias ne permet pas aux utilisateurs de se consacrer pleinement à une activité. D’autres déclarent que le mode multitâche est non seulement utile, mais aussi efficace dans le monde actuel, saturé par les technologies, dans lequel vivent les jeunes.

Le déluge d’informations

Nous vivons dans une société inondée par une quantité massive d’informations. En 2005, l’Homme a généré 150 milliards de Gigabits de données, ce qui a rendu le tri et l’extraction d’informations utiles de plus en plus difficiles. Cela peut parfois amener à passer à côté d’une information cruciale, telle que la date limite d’inscription à l’université.

Communication en ligne et en face à face

Certains jeunes se sentent plus à l’aise pour parler de problèmes personnels en ligne qu’en face à face. Un tiers des adolescents déclarent qu’ils abordent des sujets personnels sur Internet dont ils ne discutent pas en direct. De plus, près de la moitié aborde des sujets sur Internet différents de ceux abordés lors de conversations en face à face.

Internet et la solitude

Les premières études relatives à l’impact d’Internet sur la vie des gens révélaient qu’au lieu d’avoir un effet rassembleur, un usage intensif d’Internet les rendait en fait plus seuls et plus isolés. En revanche, des études plus récentes soulignent son impact positif sur l’engagement social et le bien-être. Il semble cependant que ce sont ceux communiquant naturellement beaucoup et étant déjà très entourés qui en bénéficient le plus.

Le fossé numérique

Le fossé numérique désigne l’écart entre les personnes en termes d’accès et d’utilisation aux technologies de l’information. Le statut socio-économique, le revenu, le niveau d’études et la race sont les principaux facteurs associés au progrès technologique. Le fossé numérique mondial fait référence aux inégalités entres les pays et les régions dans le monde en termes d’avancées technologiques.

Comment les écoles gèrent-elles les médias sociaux?

Dans des pays tels le Royaume-Uni ou les États-Unis, de nombreuses écoles ont interdit aux élèves l’accès à des sites de réseaux sociaux par crainte de les exposer à des risques liés à la vie privée. D’autres écoles sont simplement d’avis que ces sites, de même que les téléphones portables, détournent l’attention des élèves de l’enseignement. Une solution alternative est de mettre en place des réseaux sociaux scolaires.

Wikipédia et Britannica

Selon une étude publiée dans la revue Nature, Wikipédia est une source d’informations scientifiques aussi fiable que l’Encyclopédie Britannica. Sur la base d’un processus de révision en aveugle, l'analyse a révélé en moyenne 2.92 erreurs par article pour Britannica et 3.86 pour Wikipédia. Wikipédia a préservé la qualité de ses articles grâce à des bénévoles qui assurent la correction des erreurs et la précision de l’information.

La vidéo virale

Les sites de partage de vidéos comme YouTube permettent aux utilisateurs d’avoir le contrôle absolu de ce qu’ils regardent et de quand ils le regardent. Visionnées des millions de fois, ces vidéos sont dites « virales ». Selon les statistiques du site, des centaines de millions d’utilisateurs de par le monde téléchargent quotidiennement des centaines de milliers de vidéos, soit plus de 24 heures de vidéos téléchargées par minute.

Être jeune dans les années 70

L’essor de la musique disco, le mouvement hippie et les premier pas sur la lune, les premiers ordinateurs personnels et les disquettes : voilà quelques-unes des tendances observées à l’époque où les parents des adolescents d’aujourd’hui étaient eux-mêmes adolescents. A l'époque, le moyen le plus courant de contacter quelqu’un était de lui passer un coup de fil depuis la maison ou de se voir en personne.

Approches parentales concernant la sécurité en ligne de leurs enfants

Les parents prennent diverses mesures en vue d’assurer la sécurité en ligne de leurs enfants. La plupart parlent avec eux de leurs activités en ligne ou restent près d’eux lorsqu’ils vont sur Internet. La moitié des parents préfèrent surveiller les activités de leurs enfants sur Internet et vérifient les sites Web consultés par l’enfant. Toutefois, peu de jeunes souhaiteraient que leurs parents en fassent moins.

Register to download vote results of this PlayDecide game.Register